L'Arménie historique

Reconstitution cartographique réalisée à partir d’une description littéraire d'un auteur inconnu, probablement Ananias de Shirak, un lettré arménien du VIIe siècle de notre ère.

 



Les trois toponymes galiciens Armeá, le basque Armenia et le gascon Armagnac ont-ils un rapport avec l'Arménie ? 
 

  L’origine et la signification du nom de ce pays, en latin Armenia, en grec Άρμενία, sont inconnues. On l’a parfois attribué à un certain Armenak, un des ancêtres supposés du peuple arménien, une population dont l’origine n’est pas non plus connue (cf. les prénoms arméniens Arménak, var. Arménag, dim. Armen, f. Armig, Armik, Arminé ; Ekmekdjian, 1992 : 22). 

Si la langue arménienne connaît l’« ethnonyme » Armen, « Arménien », pl. Armenkh (Vahan Sarkissian, 2006 : 53), les Arméniens, on le sait, se donnent cependant à eux-mêmes dans leur langue le nom de Hay et appellent leur pays Hayasdan / Hayastan, « pays de Hayk », du nom de Hayg / Hayk, le fils de Thorgom, lui-même arrière-petit-fils de Noé d’après la tradition biblique, et patriarche légendaire de la nation arménienne. En réalité, il est possible, mais non prouvé, que le nom Hayastan que donnent les Arméniens à leur pays soit issu de celui de Hayassa, nom d’un royaume qui connut son heure de gloire au IIe millénaire avant notre ère dans la région de l’actuelle Erzeroum. Néanmoins, et quelles que soient l’origine et la signification de ce nom, le toponyme Armenia est attesté également en Europe occidentale et cela depuis le Moyen-Âge.

 

 


 

 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement